Showing 1–20 of 53 results

  • CHANGER, INNOVER, CRÉER: Vers un imaginaire artistique contemporain

    Ouvrage collectif, composé d’articles scientifiques rédigés par des chercheurs ayant rapport avec l’univers de l’art. Il propose aux lecteurs une variation d’approches inhérentes à l’axe de recherche proposé. Les textes sont réunis par Dr. Zinet BOUHAGEB et Dr. Basma HNANA et validés par un comité scientifique.

    د.ت30.00
  • écriture de femmes engeux et défis

    Lors du colloque Écritures de femmes: enjeux et défis, nous avons eu le plaisir de discuter les écrits de femmes de plusieurs époques différentes – du Moyen Âge jusqu’à nos jours. Certaines écrivaines étaient elles-mêmes avec nous en chair et en os: elles ne participaient pas seulement aux débats en tant que lectrices de leurs prédécesseures; elles faisaient entendre leur propre voix ! C’était une belle expérience, et comme moi-même je représentais un projet de recherche qui étudie les rapports entre écrivaines du passé et leurs lectorats du passé, ma participation dans ce contact direct où les voix des femmes ne se lisaient pas seulement, mais aussi s’entendaient, était une expérience très intéressante et vivante.

    La publication de ce beau volume me permet de revenir très brièvement sur les rapports entre écrivaines du passé et nous lectrices et lecteurs du XXIe siècle, et aussi sur les rapports entre lectrices des différentes époques: les plus vieilles ont-elles été ressenties comme des ancêtres? Et le sont-elles encore en ce moment? Quelle a été l’influence là-dedans des lecteurs hommes? Ceux-ci sont souvent intervenus dans le rôle de médiateurs – pas toujours dans un sens positif….

    د.ت25.00
  • Entre linguistique et informatique

    Depuis la dernière décennie du XXe siècle, et tout le long des dix-sept ans du XXI, l’ordinateur a progressivement remplacé la papier, et l’interface homme-machine est devenue, désormais, un centre de recherche où linguistes et informaticiens échangent des points de vue et des concepts en vue de faire de l’informatique le moyen de communication le plus approprié à l’évolution et au besoin de l’homme moderne.

    Cet axe de recherche est devenu le crédo du Laboratoire de Langage et Traitement Automatique (LLTA) de l’Université de Sfax, et le présent ouvrage, intitulé « Entre linguistique et Informatique » est le produit de la participation massive de ses membres aux journées Infol@ngues, organisées annuellement par l’ISSAI de Béjà (en partenariat avec le LLTA).

    La linguistique, avec ses trois grandes disciplines : la syntaxe, la sémantique et la pragmatique, est devenue de nos jours une science à part entière, surtout après l’ouverture de cette dernière sur des disciplines connexes, comme l’informatique, les sciences cognitives, les neurosciences, etc. On parle souvent de sciences du langage.

    Il est évident qu’à la base de toute approche linguistique, l’étude scientifique du lexique, de son mode de combinaison / association et de désignation constitue la première entrée dans l’univers de la signification, qui, en s’ouvrant sur l’usage, a permis de donner à la pragmatique la dimension qu’elle mérite.

    Ces grandes disciplines couvrant les trois grandes articulations du langage constituent trois logiques différentes, mais complémentaires: la syntaxe est la logique de la forme, la sémantique est celle de la signification, la pragmatique est à son tour la logique de nos actions, comportements et réactions. L’activité logifiante qui est à la base de toutes les disciplines linguistiques a fait que la linguistique est devenue une science que les sciences informatiques requièrent beaucoup plus que les autres.

     

     

    د.ت22.00
  • l’ecole et la violence

    Dans le système éducatif tunisien, le thème de la violence à l’école supplante, depuis quelques années, celui de l’échec scolaire. Quelle analyse peut-on faire d’une réelle montée de ce phénomène ? Dans ce travail nous cherchons à explorer les mécanismes générateurs de la violence scolaire dans l’école tunisienne en nous situant dans une approche psychopédagogique et anthropologique.

    د.ت3.75
  • L’écriture théatrale dans les récits d’Albert Camus

    La question de la théâtralité du récit participe du dialogue entre les genres littéraires et repose le problème de conciliation du narratif et du dramatique, deux genres qu’Aristote avait soigneusement distingués. Au XXe siècle, les différences entre roman et théâtre continuent à s’estomper. Si le théâtre se «romanise» chez Beckett, Sarraute, Duras…, le roman explose et rompt avec la forme «balzacienne». Philosophie, peinture, poésie, musique mais aussi théâtralité ouvrent l’espace romanesque à l’hybride, l’hétérogène, au dialogisme et à la polyphonie. Transcender les clivages génériques semble être l’une des spécificités de l’écriture camusienne.

    Le récit d’Albert Camus se «théâtralise» ou «se représente» aisément. Ce n’est pas un hasard si certaines œuvres narratives se prêtent à des adaptations théâtrales. Le traitement de l’espace dans certaines nouvelles comme «Jonas», l’éclairage et le décor dans «Entre oui et non», le discours des personnages comme dans «Le Renégat» ou le prêche de Paneloux dans La Peste, le dialogue dans «L’Hôte», l’univers axiologique de Clamence dans La Chute, le métadiscours qui s’apparente à une didascalie… sont autant de traces de l’appropriation du théâtre et de son insertion dans la trame du récit. Cette «théâtralité» ne s’inscrit jamais, d’une œuvre à l’autre, de la même façon.

    Désir d’évasion générique? Crise du roman, à l’aube de l’ère du soupçon? L’écrivain- dramaturge  rapproche  les  deux  écritures,  multiplie  les  passages  d’une  forme à l’autre et de ce fait assouplit les normes romanesques, les modifie et même les démystifie. Ainsi rejetant les modèles canoniques, Albert Camus trouve, dans le mélange du romanesque et du théâtral, les moyens de la transgression des limites et les conditions de l’évolution de son écriture.

    د.ت15.00
  • L’éléphant et son cornac “Le paratexte”

    « Le paratexte est un champ de pratiques dont l’action est aussi méconnue qu’efficace. Méconnue par le public, qui la subit souvent sans la percevoir ; méconnue des spécialistes, qui parfois dédaignent de considérer ces bagatelles de la porte, ou pour le moins de les considérer selon leur statut spécifiques, tantôt les intégrant trop étroitement à l’œuvre qu’elles accompagnent, tantôt les traitant trop extérieurement en simples documents auxiliaires ». (Poétique, n°69 »)

    د.ت30.00
  • La géopoétique de l’oeuvre de Taher BEKRI

     

    L’univers géopoétique de Tahar Bekri, est traduit par une écriture marquée par l’altérité spatiale et temporelle. Il part de son expérience pour mieux parler de l’Autre. Il parle en son propre nom et s’aventure dans des espaces au sein desquels il reconnaît des parts de lui-même. fitre au monde, transfrontalier plutôt qu’être apatride, Tahar Bekri a la conscience d’appartenir à un espace naturel et humain plus vaste. Le moi se dissout, à travers la « perception d’un réseau de connivences, de rappels, d’échos, de similitudes » en quelque sorte dans l’universel. Son écriture est traversée par une volonté constante de transformer l’expérience de l’exil en errance, en quête, en rencontre, en voyage dans le(s) temps (passé individuel et collectif), dans des espaces réels et imaginaires. Transfuge, il voyage dans son paysage intérieur grâce au Verbe et à la relation de fraternité avec l’Autre.

    Son projet «géopoétique» n’est pas, cependant, idéologique, figé, mais littéraire, culturel, intellectuel et esthétique. Tahar Bekri est peu enclin aux utopies qui miroitent les contrevérités. La Tunisie qu’il évoque dans sa poésie est suggérée à travers la mer, les plantes, les arbres, les rochers, les éléments de la nature… La terre qu’il aime est recréée, resémantisée à

    travers la fusion du végétal, du minéral et de l’aquatique. Le poète aime la retrouver comme souvenirs, comme socles de l’émotion, mais aussi comme métaphores d’ouverture au monde, de connivences avec les êtres et les lieux.

    Il se réapproprie l’espace géographique, humain pour en faire la substance et la forme de ses textes.

    د.ت22.00
  • la littérature de contrebande

    « Faire de la contrebande » « passer en contrebande » ou « vivre en contrebandier » impliquent une expérience de la clandestinité, un rejet des règles imposées par la société, une attitude contestataire, anti-système. Dérivant de l’italien contrabbando signifiant «fait contre le ban, contre la loi», le mot contrebande se rattache à la fraude, à l’écart, au délit, bref à une infraction des codes en vigueur.

    En revanche, la notion d’exemplarité, associée à exemple, renvoie plutôt à un idéal éthique et/ou esthétique. De par son étymologie, le mot «exemple», -du latin exemplum-, signifie «qui peut servir d’échantillon», ou encore « un modèle ».

    Jeter le pont entre «littérature de contrebande» et «exemplarité» peut donc paraître étrange pour ne pas dire impertinent, pourtant c’est ce qu’ambitionne le présent ouvrage.

    Associer contrebande et exemplarité dans le champ de la recherche littéraire vise à ressortir les liens qui se tissent entre une exemplarité (au sens d’idéal à atteindre) et une littérature de contrebande, source de modèles de résistance contre toute forme d’oppression et d’injustice.

    د.ت20.00
  • La science voilée

    Dans cet ouvrage, l’auteur s’est fixée pour tâche de lever l’équivoque qui plane de nos jours sur les relations mitigées entre l’Islam et la science. Elle met en valeur tout d’abord les conditions de probité intellectuelle et d’autonomie de la pensée rationaliste et critique qui ont prévalu aussi bien pendant « l’âge d’or » des sciences arabes qu’aujourd’hui. Elle démontre par la suite en s’appuyant sur des exemples précis que les tentatives de conciliation contemporaines entre les sciences modernes et certaines considérations religieuses littéralistes n’ont pu aboutir , malheureusement, qu’a falsifier et à dénaturer d’une façon tout à fait répréhensible, et la religion et la science, mettant ainsi en danger nos fragiles acquis démocratiques et nos frêles institutions scientifiques .

    د.ت18.00
  • Le métadiscours

    Le métadiscours permet à l’énonciateur de revenir sur le déjà-dit afin de l’expliciter, de l’analyser, de le rectifier, de le reformuler et d’éliminer à l’avance certaines erreurs d’interprétation. Inscrit dans les œuvres littéraires, le métadiscours est ainsi la marque d’«une auto- observation» dans les activités d’énonciation assurant la lisibilité du texte et sa bonne réception. Il est également la manifestation d’«une auto-réflexion» introduisant non seulement un discours portant sur les règles de fonctionnement du discours mais également une réflexion sur la création littéraire, sur son statut, ses fonctions, ses affres, ses limites et ses échecs.

    Le présent ouvrage se propose d’explorer les multiples potentialités d’analyse qu’offre la notion du métadiscours qui est encore aujourd’hui de nature polymorphe, mal définie, souvent confondue avec le méta- langage bien qu’elle soit incontournable dans l’analyse textuelle. C’est pourquoi elle interpelle à la fois les linguistes, les stylisticiens, les littéraires et les sémioticiens. Pour ces chercheurs, le métadiscours est un lieu idéal d’analyse, d’expérimentation et de renouvellement. Il est, pour l’énonciateur, une source d’interrogation sur soi, sur son statut de locuteur créateur et sur ses rapports avec l’altérité et le langage.

    د.ت30.00
  • Les rythmes dans les musiques arabes traditionnelles

    L’objectif de cette étude est d’exposer les modalités de performance des musiciens, leurs procédés d’identification des awzân et d’établir des alternatives typologiques en se basant sur les éléments endogènes et exogènes résultant de l’analyse musicale tout en se référant aux domaines de recherches suivants :

    La « rythmologie », ayant le rythme comme sujet, et la « typologie systématique des musiques arabes » qui consiste à la catégorisation, à la compilation et à la transcription du répertoire musical encore en usage dans la pratique.

    En résumé, on peut déduire que le wazn qui signifie littéralement « mesure et instrument de mesure » organise, avant tout, l’espace musical par la périodicité, l’agogie, la mobilité, et l’accentuation.

    د.ت30.00
  • Mémoire forcée et Histoire difficile

    “L’histoire proche est la plus difficile de toutes, elle se trouve tributaire des urgences d’une actualité brûlante et d’une pression mémorielle. Face aux usages pléthoriques des notions telles que la mémoire, l’histoire, l’immigration, l’interculturalité, il est plus que jamais nécessaire de développer un espace de réflexion. Cet ouvrage se propose de réfléchir sereinement sur les usages et les mésusages  de cette histoire partagée et ces mémoires communes. On verra dans cet ouvrage que des peuples,  des  métissages, des cultures,  des héritages, des  richesses, des langues, des guerres, des religions mais  aussi des rencontres, des échanges  et des beautés, il faudrait dire la France au pluriel “.

    د.ت25.00
  • Quand écrire c’est peindre

    La matrice picturale constitue incontestablement une donnée fondamentale permettant de mieux appréhender les ressorts de la création dans l’œuvre colossale de Michel Leiris. Rien d’étonnant pour un écrivain qui a fait ses humanités dans les ateliers des peintres. L’influence de Piranèse, de Picasso, de F. Bacon, de Mirό et tout particulièrement d’André Masson traverse ses écrits et détermine, dans une très large mesure, ses choix esthétiques et poétiques. Au-delà d’un effet de mode ou d’une connivence occasionnelle, la peinture est une composante essentielle de l’imaginaire créateur leirissien…

    د.ت20.00
  • Shaping public opinion

    Shaping Public Opinion captures the essence of the debates that stemmed from the First International Symposium on Media and Cultural Studies. The volume claims that the notion of public opinion is elusive an fuzzy, necessitating certain farmes, idéological and political ones in particular, for a better grasp of its nature and scope.

    Besides, this notion has long constituted the concern of scholars from different horizons, probably starting with Plato, Aristotle, and later Hobbs and Jean Jacques Rousseau, who conceived of public opinion as people’s long standing social practices and behavioural traditions. By modern standards, the notion has acquired new meanings all of which are as innovative and avant – garde as puzzling and baffling.

    د.ت18.00
  • أخبار العشّاق وعوالمهم

    هذا الكتاب فسحة رائقة  وراقية في أخبار العشّاق ودراسة معمّقة من قارئ مثالي عالم بعوالم السرديات وبلاغاتها. أهداها إيانا الباحث العاشق للعلم والعمل والأدب محمد بن محمد الخبو…. وإذا كانت أخبار العشق والعشاق تـأتلف في مستوى من مستوياتها بما يتسلسل فيها من مقامات يتصرف فيها كل عنصر من عناصر الخبر بحسب علاقته بالآخر وبحسب دوره في التخييل والتأويل ، وإذا كان التعشيق فعل تأويل لفعل تأويلي أخر صيّر الخبر تخييليا من درجة ثانية، فإن محمد الخبو بهذه القراءة العالمة القيمة، يمثل عنصرا من عناصر التعشيق والتأويل من درحة ثالثة تنضاف إلى سلسلة المقامات المسهمة في بلاغة أخبار العشاق وإتاحة أسرارها العميقة الملهمة اللطيفة

    د.ت35.00
  • أدب البورتريه النظرية والابداع

    يحاول هذا الكتاب أن يفتح بابا جديدا في النقد الأدبي العربي الحديث، فيقدم نوع جديد لدراسة السرديات وبالخصوص لدراسة أدب الذات فهو يعمق الوعي الوعي بالأسئلة المنهجية والإبستيمولوجيّة الكبرى التي تثيرها عموما منزلة أدب الذّات..

    د.ت7.00
  • أدبية الرحلة في رسالة الغفران

    الرحلة من رسالة الغفران لأبي العلاء المعري جماع أجناس: استعارت من المسرح الحوار وصدامه ، ومن القصة الراوي وحيله، ومن القصيدة الإيقاع وصوره، ومن المقامة السّجع وأجراسه، ومن الخرافة العجيب بألوانه…إنها ملتقى الفنون وقد تآخت… نص ممتع ، خلاب ساحر، لأنه نص تتنازعه عدة أقطاب : في أدبية الشكل يتنازعه الترسلي والقصصي. في أدبية الصورة يتنازعه الواقعي والعجائبي. في أدبية الصيغة يتنازعه الجد والهزل. في أدبية الفكرة يتنازعه الحق والباطل ولقد حاول هذا الكتاب أن يفكك كل العلاقات فيكشف أسرار الرحلة. وعمل المؤلفان فيه على الاستفادة من خبرتهما في تطبيق آليات النقد الحديث على نص عايشه في عملهما معايشة حميمة فأصبحا به مسكونين وأمسكا كل مداخله

    د.ت6.00
  • أصل الأنواع

    يكشف هذا الكتاب عن وحدة النقد الماركسي لمستويات الوجود الاجتماعي المختلفة ، فهو يتناول بالبحث نقد السياسة عند ماركس وذلك عبر رده إلى نقد الاقتصاد السياسي ونقد فلسفة التاريخ النظرية وفلسفة الحق.
    كما يحلو لنا عن حركة تطور فكر ماركس ، ولادة هذا الفكر في أحضان الكلاسيكية الألمانية وتجاوزه لإشكالياتها النظرية من خلال معانقة المشروع الثوري الذي رفعته قوى اجتماعية كانت تتجلى لأول مرة كذات تاريخية على مسرح التاريخ الأوروبي ، ألا وهو مشروع التحرر الانساني الشامل ، الذي كان يختمر آنذاك على مستويي الواقع والفكر.
    ولأن المفاهيم هي متطلبت موضوعية في المعرفة كما يقول باليبار ، أو قل هي التي تجعل المعرفة الانسانية ممكنة طالما أنها هي أداة الانسان العارف لإدراك الأشياء ، فإن مؤلفي هذا الكتاب يطرحون على أنفسهم مهمة محو الصدأ ، المتراكم بكثافة بفعل الايديولوجيا وغياب الوعي النقدي ، عن منظومة المفاهيم التي تشكل أساس فكر ماركس السياسي : الدولة والمجتمع المدني ، الحزب والطبقة ، النظرية والممارسة ، التاريخ والسياسة ، الوعي والتنظيم ، القاعدة والبنية الفوقية .. الخ .
    إن اعادة الاعتبار لهذه المفاهيم المتضايقة في الفكر كما في الواقع ، حيث كل مفهوم يفترض الأخر ويقتضيه فبدون ذلك لا قوام له ولا وجود ، هي ، في الواقع ، اعادة اعتبار لجدلية فكر ماركس وهي ضرورية أيضا ليس فقط من أجل فهم علمي لإشكاليات فكر ماركس وإنما كذلك من أجل ادراك علمي لواقعنا وتناقضاته بعيدا عن صخب الشعارات وتضليل الأيديولوجيا .

    د.ت56.00
  • ابن رشد والرشدية

    يظل ابن رشد استاذ أوربا في عالم الفلسفة عدة قرون، وتكون ” الرشدية ” نتيجة لذلك الاقبال ، فينحرف أولئك القوم تحت هدا الاسم ، عن آراء ابن رشد تارة ويدنون منها تارة أخرى، وهذا ما أفاض رينان في تحقيقه بحثا وتمحيضا رادا الامور إلى أسبابها. وقد عول رينان في وضع كتابه على مؤلفات ابن رشد التي ترجمت إلى الللاتنية والعبرية … كما حقق في جميع ما كتب عن ابن رشد وفلسفته في جميع لغات العالم.

    د.ت19.00
  • الأدب الرومنطيقي

    هذا الكتاب نضعه بين يدي القارئ الكريم، حتى يرضى على قليله، ويدفعه كثيره إلى الحيرة والتساؤل، وربّما إلى مزيد البحث ، وتجويد ما رأينا ، وتعديل ما ارتأينا، لأنّنا لا نريد لهذا الكتاب أن يكون دائرة مغلقة، وحجابا ساترا، بقدر ما نسعى إلى إشراك القارئ في إنشاء المعنى، وتوليد الدلالة.

    د.ت6.00